Le Dieu personnel, le Dieu collectif et la liberté individuelle

 Jaouad MABROUKI*
Dieu tourmente les esprits de ceux qui réfléchissent et remettent tout en question. Personne n’échappe à cette réflexion torturante, car aucune preuve matérielle, scientifique n’est concluante. Ainsi tous, prêtres, philosophes ou athées, restent au même niveau et aucune de leur démonstration respective ne vaut plus que celle des autres.
En tant que psychanalyste et observateur, j’avance une théorie qui différencie le Dieu de chacun de nous « le Dieu personnel » et le Dieu des religions « le Dieu collectif ».

Le Dieu personnel
Chaque être humain nait avec un sens intuitif extraordinaire mais qui s’étouffe rapidement avec les règles tordues de l’éducation détruisant tout ce qui est humain en nous. Cette capacité intuitive nous permet de ressentir en nous une énergie capable de nous transformer en véritable Être Humain reflétant uniquement de la bonté et de l’amour. C’est ce que j’appelle le Dieu de chacun de nous, le Dieu personnel. L’être humain est libre d’établir sa propre relation avec son propre Dieu. Cette énergie a la capacité de nous procurer la joie, la sérénité, l’amour, la générosité, l’humilité et l’empathie. Ce Dieu est tellement bon et amour qu’il ne s’impose à personne et nous laisse libre dans nos choix de Vie. Ce Dieu bienveillant répond à toutes les demandes de son hôte lorsqu’il Le sollicite et s’approche de Lui.
En fait, tous les courants actuels du développement personnel et du bien-être nous montrent comment faire appel à ce Dieu personnel. Évidemment, le développement personnel n’utilise pas le terme de « Dieu », mais plutôt celui des énergies positives individuelles.
Ce Dieu personnel est à la fois en chacun de nous et nul part. Il n’a ni paradis ni enfer, et chacun est seul responsable de son bien être ou son paradis et de sa souffrance ou son enfer. Le Dieu personnel est très respectueux, d’ailleurs il prône la liberté individuelle et aide son hôte à être libre.

Le Dieu collectif « le Dieu des religions »
Ce Dieu est farouchement contre la liberté individuelle car Il est loin de chacun de nous et Il est partout, dans la nature, dans le ciel, dans l’arbre, dans la ville, dans les montagnes, dans la mer et le désert. Chaque religion le décrit à sa manière et d’ailleurs certaines religions ne se contentent pas d’un seul Dieu mais de plusieurs Dieux.
Le Dieu collectif a été personnifié par les religions en forme de statue virtuelle et imaginaire pour hanter les esprits des croyants et semer la terreur.
Le Dieu des religions est décrit paradoxalement.Tantôt Il est un Dieu miséricordieux, tantôt un Dieu vengeur, torturant, dictateur « Fais ce que je te demande et je te garantis le paradis. Sinon, je te jetterai dans l’enfer pour l’éternité ».
Le Dieu des religions impose des lois et délègue à ses bras droits sur terre de punir, d’emprisonner, de torturer et de tuer ceux qui ne suivent pas ses commandements ou ceux qui sont considérés des infidèles et impies ou ceux qui réclament leur liberté individuelle.
En fait, le Dieu des religions tente sans relâche, par le biais de ses representants, de détrôner et chasser le Dieu personnel, le Dieu d’amour et de bonté afin de le remplacer par ses dictateurs sur terre.
Le Dieu des religions incite à la violence, au terrorisme, comme nous l’avons vu à travers l’histoire de toutes les religions. La réalité des religions est triste désolante!
Le Dieu personnel de chacun de nous, est un guide individuel et non collectif et Il n’a besoin d’aucun représentant sur terre car Il souhaite que chaque être soit un guide et un représentant de lui-même.
Psychiatre, Expert en psychanalyse de la société marocaine et arabe*

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail