La mort des Haragas(1), est-ce un holocauste ou un suicide collectif

 

* Jaouad MABROUKI
J’ai l’impression qu’il s’agit d’un tournage de film hollywoodien catastrophique avec la participation des pays méditerranéens, dont les scénarios ne cessent d’être répétés, en attendant le meilleur.
Vivons-nous un nazisme moderne ? Au lieu des camps d’extermination, comme ont fait naguère les nazis, la politiciens ne font-ils pas de la méditerranée le nouveau centre de la mort, en substituant le Zyklon B(2) par les mortelles vagues ?
Comment peut-on analyser ce suicide collectif des jeunes marocains « haragas »(1) ? Quelles sont les raisons de ce suicide ? Quelle est l’implication des politiciens du bassin méditerranéen dans ce génocide ?

Quelques hypothèses pathétiques

Comment peut-on embarquer dans un navire de fortune pour traverser la méditerranée ? Serait-ce ce que nous appelons en psychiatrie « l’automatisme mental » ? Ou encore est-ce du « s7our »(3) ou « tawkal »(4), poussant les jeunes marocains à perdre tout moyen de contrôle sur eux-mêmes et à sauter dans ces barques de la mort ? S’agit-il de manipulations politiques des deux côtés de la rive méditerranéenne, pour des intérêts spécifiques comme avoir plus d’électeurs pour occuper des sièges du pouvoir ? Il existe sûrement bien d’autres raisons à ces exterminations par le pesticide mortel des vagues que nous ignorons totalement, nous, simples citoyens de la terre.

Les « haragas »(1) sont-ils des nouveau mo9awimines(5) pour la cause démocratique du peuple marocain 

Ces jeunes qui meurent ne sont-ils pas des résistants à l’injustice, à la pauvreté, à l’indignité, au chômage, au grand fossé richesse/pauvreté, et qui acceptent d’être les martyrs afin de libérer les marocains de cette occupation intramuros

Les « haragas »(1) ne sont-ils pas le symptôme du suicide de la société marocaine 

Ces jeunes marocains décident de se pendre aux cordes des vagues de la mer, ceci ne signifie-t-il pas que nous assistons à un suicide de la future nation marocaine
Les « haragas »(1) ne sont-ils pas le symptôme de l’échec de l’enseignement
Si l’école avait respecté son devoir de scolarisation en leur offrant à tous un niveau d’étude respectable et qualifié, pensez-vous réellement qu’ils seraient montés dans ces barques de fortune ? S’ils avaient réalisé leurs rêves dans leur pays, pensez-vous qu’ils auraient risqué leur vie pour une vaine légende d’eldorado

Les « haragas »(1) ne sont-ils pas le symptôme de la faillite de la politique sociale marocaine 

Les « haragas »(1) ne sont-ils pas l’enjeu des politiciens du bassin méditerranéen 

Ne pensez-vous pas que les politiciens européens exploitent ces « haragas » pour prouver à leurs électeurs, qui souffrent de leur niveau de vie, qu’ils

ont de la chance d’être en Europe « Regardez comment les vrais miséreux risquent leur vie pour nous rejoindre»

Les « haragas »(1) internationaux ne sont-ils pas le symptôme de la faillite de l’humanité 

En quoi est-ce humain de voir ces jeunes de pays pauvres s’exterminer tous les jours sur la route pour atteindre l’Europ

e et les USA ? Ne s’agit-il pas plutôt de la continuation du commerce des esclaves
Tant que la terre n’est pas considérée comme un seul pays, toutes les nations comme une seule famille, et que l’extrême richesse et pauvreté ne soient abolies, l’humanité perpétuera et aggravera sa faillite !
(1) immigrants illégaux, (2) pesticide mortel utilisé par les nazis dans les centres d’exterminations des juifs et tziganes, (3) sorcellerie, (4) ingestion de substances hypnotisantes, (5) résistants pendant la colonisation du Maroc

* Psychiatre, Expert en psychanalyse de la société marocaine et arabe

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail